20 Août 2019

Remise du prix de la Chaire Unesco de Bioéthique / Prof Lazare Poamé

Remise du prix de la Chaire Unesco de Bioéthique / Prof Lazare Poamé : « Cette Chaire, la première et l’unique du monde francophone, doit être perçue comme le bien commun des Universités francophones »

L’Université de Bouaké-la-Neuve (délocalisée à Abidjan) a procédé le 29 juillet 2011, au siège de son administration sise aux Deux plateaux 7ème Tranche, à la remise du prix de la Chaire UNESCO de Bioéthique aux meilleurs étudiants en Médecine. Il s’agit de Kouakou Christelle Akissi, meilleur étudiant en médecine toutes disciplines confondues et Gnancouly Michaël Jordach, meilleur étudiant en Bioéthique

A cette occasion, Madame le Doyen de l’UFR des Sciences Médicales de cette Université, Prof Méliane N’Dhatz-Sanogo, a rappelé que la Bioéthique permet aux étudiants de comprendre la relation qu’ils ont avec le malade. Comment doivent-ils communiquer avec le malade ? Comment annoncer au malade un diagnostic difficile ? C’est tout cet apprentissage qui permet de faire un bon médecin et qui justifie que les étudiants soient intéressés par la Bioéthique. Faire le diagnostic clinique est aisé, mais la partie difficile de la médecine, c’est la relation qu’on doit établir avec le malade, a-t-elle fait remarquer. Le Prof Méliane N’Dhatz-Sanogo a fait savoir également que les médecins reconnaissent l’importance de cette discipline, raison pour laquelle elle a plaidé pour que la Bioéthique soit étudiée dès la deuxième année de Médecine.

Madame le Doyen de l’UFR Médecine a jouté qu’à travers l’enseignement de la Bioéthique, les médecins doivent non seulement avoir la compétence dans le travail bien fait, mais surtout, doivent être un modèle dans le comportement, un modèle dans la relation-médecin malade. ‘’Le ministre de la santé est un modèle en matière de bioéthique parce qu’elle a toujours mis l’accent sur ces valeurs. Nous espérons ne pas la décevoir avec les médecins que nous allons former à Bouaké’’, a-t-elle déclaré.

M.Brahima Sangaré, Conseiller technique N°1, chargé de la coopération internationale, représentait le ministre de l’Education nationale. Il dit pour sa part que cette cérémonie ‘’nous réconcilie avec les valeurs, celles du mérite, de l’excellence et de la conscience. De la bonne conscience, celle qui donne à la science toute sa noblesse’’. Il a, au nom du ministre de l’Education nationale, adressé ses félicitations aux meilleurs étudiants de la Chaire UNESCO de Bioéthique et a fait la promesse d’encourager ces étudiants à travers un prix à la prochaine édition.

Lire la suite

Laisser un commentaire